Tarek -el -islam

forum islam
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 40 recommandation pour le foyer musulman (suite 5)

Aller en bas 
AuteurMessage
muslimanaba
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 87
Age : 27
Localisation : 04
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: 40 recommandation pour le foyer musulman (suite 5)   Jeu 21 Juin - 18:15

Chapitre 5 - Les bonnes manières chez soi
Répandre la gentillesse chez soi

'Aicha (qu'Allah la bénisse) dit :

"Le Messager d'Allah (صلى الله عليه وسلم) : 'Quand Allah __Que la gloire soit sur Lui__ veut du bien à des gens d'une maison, Il introduit de la gentillesse parmi eux.'" (Hadith sahih rapporté par Imam Ahmad dans al-Musnad, 6/71)

Selon un autre fait rapporté : "Quand Allah aime les gens d'une maison, Il y introduit de la bonté parmi eux." (Hadith sahih rapporté par Ibn Abi al-Dunya et d'autres, n°1704)

En d'autres termes ils commencent à être gentils les uns envers les autres. C'est une manière d'atteindre le bonheur dans une maison, car ce sentiment est très bénéfique quand il existe entre les épouses ainsi que les enfants, et apportent des résultats qui ne pourraient être atteints par la rigidité. Comme le Prophète (que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui) dit : "Allah aime la bonté et la récompense, ce qu'Il ne fait pas avec la méchanceté ou tout autre sentiment de la sorte." (Mouslim, n°2592)

Aider sa femme à faire les tâches ménagères

Beaucoup d'hommes pensent que les tâches ménagères ne sont pas pour eux ou d'autres encore pensent que cela pourrait minimiser leur statut et leur fonction d'aider leur femme dans leur foyer.

Le Messager d'Allah (paix et bénédiction d'Allah reposent sur lui) Avait pourtant l'habitude de "coudre ses vêtements, de réparer ses chaussures et faire toute autre activité que les hommes faisaient chez eux." (Hadith sahih rapporté par Imam Ahmad dans al-Musnad, 6/121)

Ceci a été dit par 'Aicha (raa) quand on lui a demandé ce que le Messager d'Allah (puissent la paix et la bénédiction d'Allah reposer sur lui) avait l'habitude de faire chez lui. Sa réaction décrit ce qu'elle avait vu de lui. Selon un autre fait rapporté, elle dit : "Il était comme n'importe quel être humain : il pouvait nettoyer ses vêtements, traire ses brebis et se servir.". (Hadith sahih rapporté par Imam Ahma dans al-Musnad., 6/256; al-Silsilat al-Sahihah, 671)

On lui (raa) demanda alors ce qu'il avait l'habitude de faire chez lui et elle répondit : "Il servait sa famille, puis quand c'était le moment de prier, il soratit pour la faire." (Al-Boukhâri, al-Fath, 2/162)

Si aujourd'hui nous devions en faire autant, nous devrions accomplir trois choses :

- Nous devrions suivre l'exemple du Prophète (que la paix et la bénédiction d'Allah puissent reposer sur lui)
- Nous devrions aider nos femmes
- Nous devrions nous sentir plus humbles et non par arrogants.

Il y a des hommes qui exigent de leurs femmes de la nourriture immédiatement quand la bouilloire est sur le feu et que le bébé réclame de la nourriture. Ils ne prennent pas le bébé ou attendent un peu que le repas soit près. Puissent ces hadiths être un rappel et une leçon.

Soyez affectueux envers les membres de votre famille et amusez-vous avec eux

Montrer de l'affection envers sa femme et ses enfants est une manière de crée une atmosphère de joie et d'amitié à la maison. Alors le Messager d'Allah (صلى الله عليه وسلم) conseilla à Jabir de se marier à une vierge en disant : "Pourquoi ne te maries-tu pas à une vierge pour que tu puisses t'amuser avec elle et pour qu'elle puisse s'amuser avec toi, pour que tu puisses la faire rire et pour qu'elle en fasse autant?" (Ce hadith est rapporté à divers endroits dans les Sahihayn, comme par Al-Boukhâri, al-Fath, 9/121)

Le Prophète (Puissent la paix et la bénédiction d'Allah reposer sur lui) dit aussi : "Le nom d'Allah n'est pas mentionné dans le jeu et l'oisiveté si ce n'est quand un homme s'amuse avec sa femme..." (al-Nisa'i dans 'Uchrat al-Nisa, p.87 mais aussi dans sahih al-Jaami')

Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) Traitait sa femme 'Aicha avec tendresse quand il l'aider à laver. D'ailleurs elle (raa) dit à ce propos : "Le Messager d'Allah et moi avions l'habitude de laver dans un seul récipient et il faisait semblant de prendre toute l'eau pour me faire dire 'laisse-moi-s-en un peu, laisse-moi-s-en peu'"__et tous les deux étaient dans une situation d'impureté (janabah). (Mouslim bi Charh al-Nawawi, 4/6)

Les façons dont le prophète montrait de l'affection aux jeunes enfants étaient bien trop célèbres pour être mentionnées. Il montrait souvent de l'affection envers Hasan et Husayn, comme il a été mentionné ci-dessus. Ceci est probablement la raison pour laquelle les enfants avaient l'habitude de se réjouir à son retour de voyage. Ils se précipitaient pour sauter sur lui comme il l'a été rapporté dans le hadith sahih :"A chaque fois qu'il revenait de voyage, on sortit les enfants de la maison pour le saluer."

Il (صلى الله عليه وسلم) avait pour habitude de les serrer très fort contre lui comme 'Abd-Allah ibn Ja'far dit : "A chaque fois que le Prophète (صلى الله عليه وسلم) était de retour d'un voyage, on nous sortait pour aller à sa rencontre. Un jour on le rencontra, Hasan, Husayn et moi. Il porta l'un de nous dans ses bras, l'autre sur son dos jusqu'à ce que nous entrions à Medine." (Sahih Mouslim, 4/1885-2772; commentaire dans Tuhfat al-Ahwadi, 8/5).

Comparez cette situation avec les foyers tristes où on ne s'amusent pas ( à savoir des plaisanteries qui n'incluent pas les mensonges), où on ne s'aiment pas et où n'a pas pitié les uns des autres. Quiconque pense qu'embrasser ses enfants va à l'encontre de la dignité d'un père devrait lire le hadith suivant : D'Abou Hurayrah (rah) embrassa al-Hasan ibn 'Ali, et al-Aqra' ibn Haabis At-Tamimi était assis à côté de lui. Al-Aqra' dit : "J'ai dix enfants et je n'en ai embrassé aucun d'entre eux."
Le messager d'Allah (صلى الله عليه وسلم) le regarda et dit : "Celui qui ne montre pas de pitié ne sera accordé aucune pitié.'"

Confronter les mauvaises manières chez soi

Chaque membre de la famille est supposé avoir quelques mauvais traits, comme les mensonges, les médisances, et les commérages et encore beaucoup d'autres. Ce sont des caractéristiques auxquelles on doit s'opposer et confronter.

Il y a des gens qui pensent qu'il n'y a que la punition corporelle qui peut régler l'affaire. Le hadith suivant est très instructif à ce sujet :

'Aicha (qu'Allah la bénisse) a dit :"Si le Messager d'Allah (صلى الله عليه وسلم) venait à savoir qu'un membre de sa famille a dit un mensonge, il ne faisait plus attention à lui jusqu'à ce qu'il se repente." (Cf. al-Musnad de Imam Ahmad, 6/152. Le texte du hadith est également dans Sahih al-Jami', n°4675)

Il est clair d'après le hadith que se détourner et laisser tomber une personne en ne leur parlant pas, plutôt que de recourir à la punition est efficace dans de telles situations et peut être plus efficace que la punition physique. Alors il faudrait que les parents et les éducateurs y réfléchissent.

Suspendez le fouet de telle manière à ce que les membres de la famile le voient

Hadith rapporté par Abou Na'im dans al-Hiliyah, 7/332; al-Silsilat al-Sahihah, n° 1446.

Faire comprendre que la punition est une manière efficace pour la discipline. D'ailleurs la raison pour laquelle il est utile d'accrocher un fouet ou un bâton chez soi est expliqué dans un autre fait rapporté, quand le prophète (Que la paix et la bénédiction d'Allah reposent sur lui)) dit : "Accrochez le fouet dans un endroit qui sera vu par tous les membres de la famille car ceci est plus efficace en matière de discipline." (At-Tabarani, 10/344, al-Silsilat al-Sahihah, n°1447)

En regardant cet objet de punition accroché ceux qui auraient de mauvaises intentions pourront se retenir de se laisser aller à un mauvais comportement à moins qu'ils veulent goûter à la punition. La vue du fouet les poussera à bien se comporter et d'avoir de bonnes manières. Ibn al-Anbari dit : "Il n'y a rien qui suggère que cela doit être utiliser pour frapper parce-que le Prophète que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui) n'a exigé de personne à le faire. Ce qu'il voulait, c'était de les encourager à continuer à instaurer une bonne discipline." (Voir Fayd al-Qadir par al-Manawi, 4/325)

Frapper n'est pas une bonne manière pour instaurer la discipline; On ne frappe que lorsqu'on a eu recours à tous les autres moyens ou quand il est nécessaire de forcer quelqu'un à faire des actes obligatoires d'obéissance à Dieu comme Dieu le dit : "Et quant à celles qui dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez vous d'elles dans leurs lits et frappez-les [...]" (les Femmes (al-Nisa') 4 :34)

Il y a un hadith aussi qui dit : "Ordonnez à vos enfants de prier quand ils ont sept ans et frappez-les quand ils ne le font à partir de l'âge de dix ans."

Quand on frappe alors qu'il n'est pas nécessaire de le faire, il s'agit d'une agression. Le Messager d'Allah (que Dieu le bénisse et le protège) conseilla à une femme de ne pas se marier à un homme car il portait toujours un bâton sur l'épaule, en d'autres termes il avait pour habitude de battre ses femmes. D'un autre côté il y a ceux qui pensent qu'ils n'auront jamais recours à cette méthode suivant des théories d'éducation des non-croyants. C'est une opinion fausse qui va à l'encontre de la chari'ah.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://muslima041.skyblog.com
 
40 recommandation pour le foyer musulman (suite 5)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» lettre de recommandation pour une élève
» Lettre de recommandation pour une élève
» agrement pour le foyer ou pour une personne?
» Lettre de recommandation pour des élèves de terminale
» Les cartes de voeux au profit du Foyer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tarek -el -islam :: Vie sociale :: La famille en islam-
Sauter vers: